Les Implants – Indications/Contres-Indications


1-Avantages de l’implant dentaire

Les prothèses sur implants sont plus confortables et discrètes que les prothèses amovibles, elles préservent par ailleurs l’os de la mâchoire et gardent saine la denture existante. La pose d’un bridge (sorte de « pont » entre deux dents), notamment, nécessite de tailler les dents adjacentes pour lui servir de support, donc une partie de l’émail. Autre inconvénient, l’os autour de la dent manquante va se résorber progressivement. Enfin, par rapport à une prothèse amovible, on note un meilleur confort, une meilleure fonctionnalité, voire, pour la prothèse complète amovible, une stabilité et une mastication normale, ainsi qu’une sensation d’appartenance.

  • Préservation du capital osseux

La mastication stimulant l’os de la mâchoire, si une ou plusieurs dents viennent à manquer, l’os n’est plus régénéré et se résorbe progressivement, même si le patient possède une prothèse amovible partielle. Dans cette situation, la pose d’implants dentaires permet le maintien du niveau osseux.

  • Sécurité

Le taux de succès de l’intervention est d’au moins 90 % à 8 ans. En cas d’échec, la pose d’un autre implant se fera quelques mois plus tard avec le même taux de succès.

  • Confort et esthétique

Les implants dentaires doivent être indolores, sinon le dentiste doit être rapidement consulté. Ces implants dentaires occupent une place comparable à la dentition naturelle et présentent la même apparence.

  • Fonctionnalité

Les difficultés masticatoires consécutives à la perte des dents entraînent une détérioration de la digestion, qui se traduit par une diminution de l’absorption de vitamines, de minéraux, de fibres alimentaires et de protéines, et par une augmentation de gras et de cholestérol. L’implantologie dentaire peut apporter une solution à ce problème11.

  • Sensation d’appartenance

L’implant transmet les forces de mastication à l’os comme une racine naturelle. Cette sensation d’appartenance est encore mieux ressentie chez les patients équipés auparavant de prothèse amovible.

  • Durée

Un implant dentaire a un taux de succès de 90 % sur une période allant jusqu’à 16 ans selon diverses études.

Dans la plupart des cas, lorsqu’il y a suffisamment d’os, la pose d’implant est possible sans avoir a réaliser de greffe osseuse ou gingivale.

Cependant il existe des cas ou la pose d’implant est contre indiquée de façon absolue ou relative.

Contres Indications des implants dentaires

  • Contres-indications générales relatives à la santé du patient : diabète non équilibré ; immuno-dépression ; porteur de valvulopathie ; glomerulonephrite; infarctus du myocarde récent; ostéoporose avec prise de certains traitements par voie intraveineuse de la famille des biphosphonates ;
  • Contres-indications locales absolues : irradiation au niveau de la zone concernée (à la suite d’une tumeur) ;
  • Contres-indications relatives : patient tabagique et/ou alcoolique ; femme enceinte; prise d’anticoagulants; séropositifs ; défaut d’hygiène buccale ;
  • Contres-indications locales relatives : le volume osseux disponible (qu’on peut parfois compenser notamment à l’aide de greffes osseuses). Certaines maladies de la gencive (lichen, leucokératose…) à traiter au préalable et toute infection dentaire à proximité.