Les Implants Dentaires


1-Qu’est ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est « une vis » assimilable à une racine artificielle. Il se présente le plus souvent sous la forme d’une vis en titane placée dans l’os de la mâchoire. Il remplace la ou les racines d’une dent absente et sert de support pour réaliser une couronne, un bridge, pour stabiliser une prothèse amovible…

Un implant peut être mis en place  différent moment; Soit immédiatement après l’extraction d’une dent, soit après la cicatrisation de l’os et de la gencive. L’acte chirurgical est le souvent simple et peu douloureux excepté en cas de complication. Il se fait sous anesthésie locale comme pour le traitement d’une carie.
La prothèse définitive est réalisée après intégration de l’implant dans l’os (dans un délai de 4 mois environ). Dans certaines conditions, une prothèse provisoire peut être mise en place immédiatement après la pose de l’implant.

 

Une seule dent manquante peut entraîner une usure prématurée ou des migrations des autres dents, ainsi que des problèmes de gencives et un sourire inesthétique. Ceci peut conduire également à des problèmes de mastication pouvant provoquer des troubles digestifs importants.

C’est pourquoi il est indispensable de remplacer vos dents absentes afin de préserver votre fonction masticatoire et votre sourire.

Faute de remplacer ces dents absentes, des espaces qui peuvent être difficiles à nettoyer (bourrage alimentaire) peuvent apparaitrent, qui peuvent engendrer une maladie des gencives (gingivite, parodontite …). S’en suivent des dégradations d’autres dents qui finissent par dériver sur l’arcade dentaire et perturber l’équilibre global de la mastication (Égression des dents antagonistes, et déplacement des dents adjacente).

un coté préférentiel pour les forces de mastication. Deplus évitez de solliciter les zones où des dents manquent pour générer un surcroît de force sur les dents restantes, qui finissent par sombrer à leur tour… à court terme, la perte rapide de l’os de soutient  la mâchoire et à l’effondrement des gencives, qui peuvent être une contre indication pour la pose d’implants.